Home

Les Cent jours d'art contemporain de Montréal



Sorry, these texts are not currently available in english.

1985

1re édition de l’événement annuel Les Cent jours d’art contemporain de Montréal avec l’exposition Aurora Borealis Commissaires : René Blouin, Claude Gosselin, Normand Thériault. Les Cent jours ont été présentés jusqu’en 1996 inclusivement. Les Cent jours remportent cette même année le Prix annuel pour les arts visuels décerné par le Conseil des arts de Montréal. 

1986

Seconde édition de Les Cent jours d'art contemporain de Montréal avec une exposition principale du commissaire Claude Gosselin : "Lumières : perception - projection" à Place du parc / La Cité. Une exposition "Lumière sur la ville" exposait les travaux photographiques d'amateurs et professionnels. Des ateliers-lumières, des promenades-lumières et des performances étaient également présentés. Commissariat d’une exposition de dessins d’artistes canadiens, Traces, pour le compte du ministère des Affaires extérieures du Canada pour une circulation internationale. 

1987

Les Cent jours d'art contemporain de Montréal, pour leur troisième édition, présentent les expositions : "Les Quatorze Stations" du commissaire Roger Bellemare ; "Les Quatorze Stations de Francesco Clemente" et "Stations", toutes deux sous le commissariat de Claude Gosselin. Au cours de la même année, Claude Gosselin a été le commissaire de l'exposition Québec on Stage, une commande du gouvernement du Québec pour la promotion des arts de la scène au Hollywood Bowl de Los Angeles, États-Unis.  

1989

Quatrième édition pour Les Cent jours d'art contemporain de Montréal organisée à la Cité de l'image sous le comissariat de Claude Gosselin : exposition et performances. La même année, le CIAC est partenaire de l'exposition "Aspects de la photographie québecoise et contemporaine" du commissaire Philippe Cyroulnik, pour le compte du ministère des Affaires culturelles du Québec. L'exposition est présentée au CREDAC, Paris.

1990

Cinquième édition Les Cent jours d'art contemporain de Montréal. Claude Gosselin est le commissaire des expositions "Art contemporain 90 : savoir-vivre, savoir-faire, savoir-être" présenté à Place du parc / La Cité et "Visions 90", présentée à la galerie d'art Lavallin. La même année, le CIAC présente les expositions suivantes : 
1. "Rétrospective Fernand Leduc, Oeuvres de 1943 à 1988" des commissaires Sylvie Douce de La Salle et Maïthé Vallès-Bled du Musée des beaux-arts de Chartres ;
2. "Exclus : le drame des réfugiés de notre siècle" des commissaires Carole Kismaric et Edward Leffingwell, une production de la Los Angeles Municipal Art Gallery ;
3. "Goya à Beijing" Dr  Pei Yuan Han, présentée à la Place du Parc / La Cité. 

1991

Les Cent jours d'art contemporain de Montréal, sixième édition, à Place du Parc / La Cité. Trois expositions : "Jes", du commissaire Jean-Claude Rochefort" ; "Rétrospective Jean-Pierre Raynaud" du commissaire Alfred Pacquement ; et "Visions 91" de la commissaire Sylvie Parent. Une oeuvre in sitù a également été réalisée pour l'événement sur le Mont-Royal dont le commissariat fût confié à Claude Gosselin : Gilbert Boyer, La Montagne des jours. D'autres expositions furent présentées par le CIAC au cours de l'année, notamment "Puissance et reflets 1991-1992" du commissaire Michel Yves et "Media, War and the New World Order" des commissaires Jody Berland, Jamelie Hassan et David Thomas.
Le CIAC fût aussi le partenaire canadien pour l’exposition Anninovante du commissaire italien Renato Barilli. Une exposition présentée à Bologne et autres villes d’Italie pour la promotion des arts visuels sur la scène internationale.

1992

Septième édition de Les Cent jours d'art contemporain de Montréal : "Dominique Blain" de la commissaire Sylvie Parent ; "Martin Bruneau" du commissaire Claude Gosselin ; "Diagonales Montréal" des commissaires Thérèse St-Gelais et Colette Tougas. La même année, Claude Gosselin et Sylvie Parent sont les commissaires de l'exposition "Jocelyne Alloucherie. Le parcours d'une oeuvre 1974-1992".
La même année, les Cent jours jours remportent le Prix annuel pour les arts visuels décerné par le Conseil des arts de Montréal. 

1993

Huitième édition de Les Cent jours d'art contemporain de Montréal. Sept expositions y sont présentées : "L'Après Pérestroika. Ménagères ou femmes d'Etat" de la commissaire Martha Tupitsyn ; "Donigan Cumming. Détournements de l'image" de la commissaire Nicole Gingras ; "Faux Secrets" des commissaires Danielle Fraser et Laurence Sylvestre ; "Alain Fleischer. Le cadre et le reflet" de Patrick Roegiers ; "Itsvan Kantor. XX Monument temporaire" des commissaires Claude Gosselin et Sylvie Raymond ; "Pierre Molinier. Le Précurseur" du commissaire Wayne Baerwaldt ; et enfin "Présence : René-Pierre Allain, Neil Campbell, John Francis, John Heward" de la commissaire Sylvie Raymond. Les Cent jours proposaient également un programme cinéma et vidéo "Le cinéma des Cent jours" (Cinéma Parallèle et Cinémathèque Québecoise) ainsi que des rencontres publiques et visites commentées. 

1994

Les Cent jours d'art contemporain de Montréal, neuvième édition. Neuf expositions furent présentées : “Carl Beam. The Columbus Suite, 1990” et “Gottfried Helnwein. Visages / Faces” du commissaire Claude Gosselin ; “Alighiero Boetti et Mimmo Paladino. Huit tapisseries, 1989-1991” produit par Emilio Mazzoli de la Gelleria d'Arte Contemporeana de Modena en collaboration avec l'Institut culturel italien de Montréal ; “Daniel Dion. Parcours” du commissaire Jean Gagnon ; “Pierre Dorion. Autoportraits 1990-1994” et “Loïc Le Groumellec. Œuvres récentes” de la commissaire Sylvie Raymond ; “Entre images et matière. Neuf artistes italiens” et “Roberto Pellegrinnuzzi. Le Chasseur d'images (1989-1994)" de la commissaire Sylvie Parent ; et “Wando Koop. Paintings for Dimly Lit Rooms” de la commissaire Claire Gravel.

1995

Dixième édition Les Cent jours d'art contemporain de Montréal. Quatre expositions : “Christian Bisceglia. Via Crucis” du commissaire Elio Traina ; “Irene F. Whittome. Consonance” de la commissaire Joyce Yahouda ; “Daniel Buren. Neuf couleurs au vent, 1984-1995” (oeuvre d'art public) et “Collection-Célébration : Le Fond d'oeuvres du CIAC” du commissaire Claude Gosselin. En parallèle, ce dernier organise les expositions “Hiroshi Sugimoto” et “Rober Racine. Les pages-miroirs, 1980-1995” au 314 rue Sherbrooke Est.

1996

Onzième et dernière édition pour Les Cent jours d'art contemporain de Montréal. Sept expositions d'arts visuels sont au programme : “Sylvie Blocher. L'annonce amoureuse” de la commissaire Louise Déry ; “Philippe Raphanel. Poisons / Phobia” de la commissaire Annette Hurting ; “Kcho. Para olvidar / Pour oublier”, “Komar & Melamid. Les tableaux idéals / The Most Wanted Paintings”, “Chuck Samuels. Devant l'objectif / Before the Camera”, “Chen Zhen. Incantations quotidiennes / Daily Incantations” et “Promenades, l'art dans la ville” (parcours d'oeuvres inscrites dans l'espace public) du commissaire Claude Gosselin. Les arts électroniques étaient également présents avec “Multimedia” (sur internet) de la commissaire Elène Tremblay.
La même année, quatre autres expositions furent présentées par le CIAC : “Affiches de Cuba 1959-1996” du commissaire Raymond Vézina ; “Carnets de voyage” du commissaire Pierre Dessureault au Musée canadien de la photographie contemporaine, à Ottawa ; “Miyajima Tatsuo” du commissaire Claude Gosselin et “Rainer Wittenborn / Claus Biegert, La Baie-James, 15 ans plus tard : Amazonie du Nord” de la commissaire Sylvie Raymond.