Home

Bref historique sur la notion de « pavillon » en architecture



Le terme pavillon puise son origine du vieux français paveillun (XIIème siècle) et du latin papilio (papillon). Il était à son origine utilisé pour désigner les abris militaires temporaires de campement lors des batailles médiévales. L'emploi du terme pavillon pouvait à cette même époque aussi désigner les tentes destinées à la protection des seigneurs lors d'événements festifs ou lors de partie de chasse.

 

Pavillon militaire, époque médiévale

 

En Europe, dans l'architecture classique européenne des XVIIIème et XIXème siècles, le pavillon désigne un type de bâtiment plus imposant, proche de la rotonde ou du belvédère. Il conserve néanmoins des vestiges de son aspect initial : une salle unique à l’esthétique légère, caractérisée par de nombreuses fenêtres. Le pavillon peut aussi être un abri pour la chasse; il est présent sur les terres des grands domaines européens.


Pavillon de chasse, 1754, Forêt de Dreux, France

 

Au XIXème siècle et ce jusqu'à nos jours, le terme s'élargit aussi à de vastes constructions, souvent des lieux publics, en annexe de grands équipements tels que les hôpitaux, les musées, les écoles. Notons les exemples du pavillon des Sessions au Musée du Louvre à Paris, du pavillon des Sciences dans les facultés ou du pavillon des cancéreux dans les hôpitaux.

Depuis la fin du XIXème, le terme est utilisé pour désigner les constructions temporaires érigées à l'occasion des expositions universelles et des grandes foires en Europe puis dans le reste du monde, par exemple le Pavillon Algérien ou le Pavillon Italien de l'exposition universelle de Paris en 1900 ou encore les pavillons nationaux de l’Expo universelle de Montréal en 1967.

 

Architectes : Roderick Robbie, Colin Vaughan, Paul Schoeler et Matt Stankiewicz ; Architecte consultant : Arthur Erickson, Pavillon du Canada à l'Exposition universelle de 1967 à Montréal. BAnQ, Centre d'archives de Montréal, Fonds Henri Rémillard, Photo Henri Rémillard, 1967

 

Enfin, aujourd'hui, dans le langage commun en France, un pavillon désigne de petites maisons de dimensions modestes, souvent répétitives dans leurs modèles issus de l'architecture hygiéniste de l'habitation bon marché du XXème siècle qui ont donné lieu à l'appellation « pavillon de banlieue ».

L'appellation est aussi employée pour désigner de façon générale des constructions légères, mobiles, qui servent le plus souvent d'abris temporaires tels que des kiosques, des abris de jardins ou encore des pavillons japonais.