Accueil

Cao Guimarães



Artiste et cinéaste, Cao Guimarães, né en 1965, vit et travaille à Belo Horizonte au Brésil.
Depuis une dizaine d’années, son travail est montré dans des galeries et musées du monde entier dont la Tate Modern de Londres et le musée Guggenheim de New York.
Il se consacre surtout au documentaire et au cinéma expérimental.
Ses films ont été présentés dans de nombreux festivals (Paris, Singapour, Buenos Aires, Belo Horizonte et São Paulo).
Cao Guimarães est représenté par la galerie Nara Roesler de São Paulo au Brésil.

A la BNL MTL 2009, Cao Guimarães a présenté des photographies et des films.
De sa production photographique, il a présenté 10 images de la série Gambiarras (2002-2007), un work-in-progress. À travers ces images, il saisit des instants du quotidien des plus humbles de la société. Elles montrent la manière dont les gens de São Paolo ont remodelé ou corrigé des éléments de leur environnement pour les rendre plus fonctionnels. Guimarães nous fait voir un aperçu unique de ces micro-moments de créativité.

Photographies - Liste des œuvres :

Musica / Nicho 01
Musique / Niche 01 
Music / Niche 01 
30 x 23 cm / 55 x 41 cm / 60 x 45 cm

Luminarias / Nicho 02
Lampe / Niche 02
Lamp / Niche 02
50 x 38 cm / 30 x 23 cm / 70 x 53 cm

Esportes / Nicho 03
Sports / Niche 03
40 x 27 cm / 60 x 45 cm / 80 x 53 cm

Comida / Nicho 04
Nourriture / Niche 042009
Food / Niche 04
35 x 23 cm / 45 x 30 cm / 60 x 45 cm

Cinzeiros / Nicho 05
Cendriers / Niche 05 
Ashtrays / Nic he 05 
50 x 28 cm / 30 x 23 cm / 70 x 53 cm

Chapeus / Nicho 06
Chapeaux / Niche 06 
Hats / Niche 06 
70 x 47 cm / 40 x 30 cm / 53 x 35 cm 

Cerveja  / Nicho 07 
Bière / Niche 07
Beer / Niche 07
30 x 40 cm / 30 x 40 cm / 40 x 60 cm

Carros / Nicho 08
Autos / Niche 08 
Cars / Niche 08 
70 x 40 cm / 70 x 40 cm

Banheiro / Nicho 09
Salle de bain  / Niche 09
Bathroom / Niche 09,
60 x 45 cm / 45 x 30 cm / 67 x 50 cm

Anotações / Nicho 10
Notes / Niche 10
30 x 40 cm / 80 x 53 cm / 50 x 28 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Films – Liste :

1. Da janela do meu quarto / Depuis la fenêtre de ma chambre / From the window of my room.
Brésil, 2004, 5 minutes, 35mm, couleur
Court métrage documentaire
De la fenêtre de sa chambre, le réalisateur a filmé deux enfants jouant à se battre sous la pluie.

2. El pintor tira el cine a la basura / Le peintre met le cinéma à la poubelle / The painter throws cinema in the garbage can.
Brésil, 2008, 5 minutes, couleur
Ce film-gag est une note ironique à propos des chemins que le cinéma peut parfois emprunter.

3. Mestres da gambiarra / Maîtres de la gambiarra / Gambiarra Masters
Brésil, 2008, 30 minutes, couleur
La « gambiarra », technique d'improvisation et de détournement d’objets, exercée par trois professionnels issus d’univers différents: un technicien du laboratoire de biologie, un prophète et un neuroscientifique.

4. Accidente / Accident
Brésil, 2007, 72 minutes, 35 mm, couleur
Un poème composé par le réalisateur à partir des noms de vingt villes de la région de Minas Gerais au Brésil, est la forme rythmique de ce film, ouvert à l'inattendu et à l’improvisation.
Contraint par les noms de ces villes, l'équipe de tournage visite chacune d'elle pour la première fois.
Dans son mouvement d'immersion et de submersion, le film entrelace deux couches de récit : l’un formé par l'histoire de la poésie et l'autre, par les événements ordinaires qui se produisent accidentellement devant l'appareil photo dans chacune des villes traversées.
Dans Accident, la perception est ouverte pour permettre le mélange avec la vie quotidienne de chaque lieu, et, en même temps, prête à choisir n'importe quel événement en rapport avec le poème qui soit capable de lui révéler à quel point la vie est imprévisible et accidentelle.

5. Andarilho / Drifter / Flâneur
Brésil, 2006, 80 minutes, 35 mm, couleur
Flâneur, road-movie philosophique, est un film sur la relation entre la marche et la pensée. Il montre les endroits où les choses sont en déplacement constant, ne s'installent pas; des lieux de pensées transitoires, de sons et d’images éphémères, de la vie comme simple passage.

 

Revue de presse

« Life as it is happens to be the inspiration for Richard Wentworth and Cao Guimaraes, the two headlining non-Canadian artists in the biennial).  In his research, Gosselin noticed that each artist, unaware of one another’s existence and living on opposite sides of the planet, were taking photographs of everyday people developing last minute solutions to the mundane snags in life.  According to both artists, impromptu barbeque grills made out of wheelbarrows and broken chairs is what makes art today.   Open art credits the aesthetic of function over form. »

Veronica Kavass
Open Culture - issue 6, Montreal Biennial, May 1-31 2009
Copyright 2008            
http://www.artartartgallery.com/openculture

« A case in point was the wonderful Montreal project of the Brazilian artist Cao Guimares. The room with groupings of photographs only made sense after viewing an accompanying video on the subject of Gambiarras. This is a Third World phenomenon of creating functional objects from found and recycled materials. The video demonstrates with side splitting humor how to replicate an expensive object or solve a practical problem. Absurdly, we view a man trying several techniques to dry a pair of sneakers. One approach is to whirl them around in the air until exhausted by the effort, to spin them in a rigged up machine, or blot them with paper. None of these schemes prove to be very effective but the video and installation of photographs represent a hilarious metaphor for the Third World Economy in which nothing is wasted and everything is recycled. This work was just brilliant. »

Charles Giuliano
Biennale de Montreal 2009, Exploring the Theme of Open Culture, 2009-05-05 
http://www.berkshirefinearts.com/?page=article&article_id=1053&catID=21&category=21&se=montreal      

« À voir aussi: la collecte des gambiarra, du Brésilien Cao Guimaraes. Les gambiarra, objets en matériaux recyclés, sont des solutions simples, mais ingénieuses, à des problèmes complexes. Les photos et le documentaire qui leur sont consacrés respirent bien leur esprit bancal, anarchiste et anonyme. Une vraie culture libre. »

Jérôme Delgado
En chute libre

Le Devoir, Montréal,
samedi 16 et du dimanche 17 mai 2009 
http://www.ledevoir.com/2009/05/16/250621.html

« IMPROVISATION: Then Brazilian artist Cao Guimaraes shows how folks make do with found items to create, fix or improvise on an existing object. His "Gambiarras" photo series depicts the likes of a napkin- and newspaper-turned sunshade, a slice of red and blue electrical tape that tells a bathroom user which faucet is hot and which cold, and PVC piping and what looks like a wooden spatula that are magically transformed into a toilet-paper holder. »

Steven Howell
Montreal Biennale celebrates 'Open Culture'
The Press Republican, Published May 06, 2009
http://www.pressrepublican.com/0500_what_to_do/local_story_126204148.html

« Considerably less successful but of like mind are the photographs of Brazilian Cao Guimaraes, which record the little ways in which people improvise with materials to solve practical problems in daily life. There is a kind of human, homey charm to this kind of work, and it offered consolation of sorts. At least there was aesthetic activity going on. »

Sarah Milroy
A disappointing Montreal BiennialThe Globe and Mail, Toronto, Canada
Thursday, May. 28, 2009
http:///www.theglobeandmail.com/news/arts/a-disappointing-montreal-biennial/article115

« Côté arts visuels, certaines pièces semblent encore plus déconnectées du thème et des questions primordiales qu'il pose. Il en est ainsi de cette vidéo qui ouvre pourtant l'événement. Qu'ont à voir avec le sujet ces deux garçons qui se battent dans la boue, dans Depuis la fenêtre de ma chambre de Cao Guimaraes? Les quelques œuvres intéressantes (telles l'intervention de Shopdropping, les photos et l'autre vidéo de Cao Guimaraes) sont si peu nombreuses que le visiteur restera sur sa faim.

Nicolas Mavrikakis
6e Biennale de Montréal
Fourre-tout
Article paru dans Voir, 14 mai 2009
http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=20&article=64374

« Le réalisateur brésilien Cao Guimarães reflète en grande partie le sentiment de Richard Wentworth en démontrant la force de la créativité individuelle dans ce monde immense. »

Rajesh Punj
Montreal Biennale Open Culture –Urban & Interactive Interventions
Revue Next Level, Londres, Montreal Edition 18, June 2009


Liens vers d’autres sources d’information :

www.caoguimaraes.com     
www.nararoesler.com.br/artistas/cao-guimaraes

 

RETOUR À LA LISTE DES ARTISTES