Accueil

Définition



L'architecture mobile peut être pensée par opposition à l'architecture permanente et stable dont est composé majoritairement notre environnement. Il est possible de considérer la ville comme une entité en constante évolution, qui se développe, s'agrandit et se transforme. Les tenants de l'architecture mobile pensent l'architecture en évolution avec la population et ses besoins. Elle ne peut donc être entièrement stagnante. Ainsi, même l'architecture permanente serait donc d'une certaine manière mobile.

Bien que l'architecture soit aujourd'hui majoritairement permanente dans les sociétés occidentales, de nombreux architectes travaillent et ont travaillé sur des projets d'architecture mobile, temporaire ou évolutive. En 1956, lors du Xe Congrès du CIAM (Congrès International d'Architecture Moderne), l'architecte Yano Friedman expose sa conception et ses principes sur l'architecture mobile. En 1958, elle publie un manifeste intitulé L'Architecture mobile qui est encore aujourd'hui une référence dans le domaine. La même année, elle fonde le GEAM (Groupe d'Étude d'Architecture Mobile) créé pour réfléchir à l'évolution de l'architecture en lien avec le mode de vie moderne.

L'architecture mobile s'oppose à l'idée d'une architecture figée dans le temps. Les recherches sur le sujet remettent en cause la sédentarité de la population occidentale. Aujourd'hui, l'architecture mobile refait surface à l'heure où la population mondiale est de plus en plus mobile et éloigne progressivement le besoin de détenir une habitation familiale fixe et permanente.