Accueil

Fernand LEDUC



Né à Montréal en 1916, il y décède le 28 janvier 2014 à l'âge de 97 ans.

À la fois théoricien, critique et praticien, ayant à son actif plus de soixante ans de carrière, Fernand Leduc est une figure majeure de l'art québécois. Signataire du Refus Global en 1948, puis du Manifeste des plasticiens en 1955, Leduc s'inscrit d'abord au sein du courant automatiste et participe à plusieurs expositions du groupe, à Montréal et à Paris. Il fonde par ailleurs l'Association des artistes non figuratifs de Montréal en 1956, qu'il va présider jusqu'en 1961. Partageant son temps entre la France et le Québec, il va peu à peu tendre vers une peinture plus géométrique et structurée, une esthétique propre aux recherches plasticiennes. Influencé par la peinture américaine, notamment par le Color Field, il s'intéresse de façon marquée à la lumière et réalise des peintures abstraites où les couleurs vibrent et s'expriment, produisant d'importantes séries telles que les Microchromies des années 1970.

Parmi les nombreuses rétrospectives de l'œuvre de Leduc, notons celle du CIAC, pour la période de 1943 à 1988, présentée lors des Cent jours d'art contemporain de Montréal en 1990, de même que celle du Musée national des beaux-arts du Québec en 2006, qui fait un retour sur la production de l'artiste de 1946 à 2004. Plusieurs musées français vont également souligner les réalisations de Fernand Leduc et son apport important à la peinture. Fernand Leduc est récipiendaire du Prix Philippe Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal en 1978, du Prix Paul-Émile-Borduas en 1988 et du Prix du gouverneur général du Canada en arts visuels et arts médiatiques en 2007.

 

 

 

RETOUR À LA LISTE DES OEUVRES À VENDRE