Accueil

Architecture nomade



L'architecture nomade est un type d'habitat qui ne s'établit pas de manière permanente à un endroit précis. Cette habitation se veut mobile et/ou simple à construire pour permettre aux populations nomades de se déplacer plus aisément.

L'architecture nomade répond à un besoin fonctionnel de déplacement. En effet, pour les communautés nomades il s'agit de pouvoir s'établir ou prendre la route facilement et rapidement. Ainsi, les habitations nomades sont, en fonction des pays et des climats, relativement légères et malléables. Les peuples nomades d'Afrique tels que les Bédouins ou les Touaregs utilisent des tentes alors que les tziganes et les nomades de l'Est Européen se déplacent plutôt en roulotte.

Aujourd'hui, les peuples nomades sont de moins en moins nombreux car la culture occidentale influence les modes de vie et prône, voir impose, la sédentarité. Toutefois, une nouvelle catégorie de nomade est apparue au XXIème siècle, celle des travailleurs nomades. Ces travailleurs spécialisés sont appelés à se déplacer d'une ville à l'autre, voir d'un pays à l'autre, pour travailler temporairement sur un site, comme c'est par exemple le cas des ingénieurs spécialistes du nucléaire qui s'installent temporairement dans des campements lorsqu'un incident survient dans un réacteur afin de le réparer. Ces spécialistes migrent d'une ville à une autre pour travailler, sans avoir d'habitation fixe et ont donc besoin d'être loger temporairement.

 

Tente Khaima, Mauritanie, Photo Alexandre Magot


Yourte installée à Chirikti dans la vallée d'At Bashi, Kirghizistan, Photo Ó Thomas Grataloup


Yourte installée à Chirikti dans la vallée d'At Bashi, Kirghizistan, Photo Ó Thomas Grataloup

 

Yourte installée à Chirikti dans la vallée d'At Bashi, Kirghizistan, Photo Ó Thomas Grataloup