Accueil

Geoffrey James



Running Fence
Du 2 septembre au 3 octobre 1999

Du 2 septembre au 3 octobre 1999, le Centre international d'art contemporain de Montréal, dans le cadre du Mois de la photo à Montréal, présentera Running Fence, un projet de Geoffrey James. Cette exposition de 32 photos noir et blanc de grandes dimensions a pour thème les premiers 14 milles de la clôture frontalière qui, de l'océan Pacifique aux montagnes Otay, sépare les États-Unis et le Mexique. Ce travail photographique a été commandé en 1997 par le Museum of Contemporary Art de San Diego où il fut d'abord présenté.

Avec son évocation ironique du célèbre projet de l'artiste Christo, l'exposition Running Fence analyse le «concept» de frontière et explore son iconographie, une problématique publique de première importance compte tenu de la globalisation grandissante du monde. Au sujet de son projet, James déclare :

« C'est la section "Génie" de l'armée américaine qui a construit la clôture frontalière en 1994 avec du métal recyclé de piste d'atterrissage - le symbole le plus visible de ce qui est appelé Operation Gatekeeper. Puisque les plaques de métal ondulé sont plantées dans le sol de manière à ce que leur plis soient horizontaux, un homme peut facilement grimper la clôture; il semble qu'on n'ait jamais empêché un enfant mexicain de récupérer son ballon de soccer tombé en sol américain. La véritable barrière à l'immigration illégale du Mexique aux É.-U. est moins visible: des centaines de capteurs enfouis reliés à un ordinateur central, télédétection nocturne, hélicoptères et patrouilleurs dans des Broncos blanches. Au début de 1997, j'ai fait des photos le long des deux côtés de la clôture - cette étrange barrière improvisée délimitant deux cultures, deux mentalités et deux économies, qui ne font qu'une aussi. Je suis allé à la frontière en étranger. Ce que j'en ai ramené ne vise rien d'autre que la représentation étonnée des faits. »

Geoffrey James est né au Pays de Galles en 1942 et a étudié l'histoire moderne à l'Université d'Oxford avant de s'installer au Canada. Historien diplômé, James a été critique et journaliste avant de se consacrer à la photo. Au cours des dix dernières années, il a réalisé des projets sur les anciennes routes romaines et les jardins de la Renaissance, l'architecture visionnaire du XVIIIe siècle en France, les paysages des mines d'amiante au Québec et les parcs nord-américains conçus au XIXe siècle par Frederick Law Olmsted. Ses photos ont fait l'objet d'expositions internationales, notamment Viewing Olmsted au CCA de Montréal (96-97 et tournée); Prospect'96 au Frankfurter Kunstverein à Francfort en Allemagne (1996); Documenta IX à Kassel en Allemagne (1992), ainsi qu'une exposition individuelle à la galerie Power Plant de Toronto (1992).

Cette exposition est organisée et mise en circulation par Presentation House Gallery de North Vancouver avec l'appui du Conseil des Arts du Canada et présentée dans le cadre du Mois de la photo à Montréal. Le vernissage aura lieu le samedi 4 septembre à 14 heures, au 314 rue Sherbrooke Est à Montréal.

 

RETOUR À LA LISTE DES EXPOSITIONS