ADRIAN STIMSON — Napi nu chasseur de gros gibier

Performance présentée par le CIAC MTL au Cabaret Vol de nuit, 14 rue Prince-Arthur Est, Montréal, le 7 août 2019, 17 h.

 

Adrian Stimson propose dans une performance provocante, une critique acerbe des grandes figures masculines polémiques de notre monde. Il présente une création alliant sons et lumières et nous invite à un spectacle burlesque et dénonciateur.

 

_GLH4490_Photo Guy LHeureux
_GLH4331_Photo Guy LHeureux
_GLH4391_Photo Guy LHeureux
_GLH4387_Photo Guy LHeureux
_GLH4416_Photo Guy LHeureux
_GLH4557_Photo Guy LHeureux
_GLH4565_Photo Guy LHeureux
_GLH4508_Photo Guy LHeureux
_GLH4519_Photo Guy LHeureux
_GLH4532_Photo Guy LHeureux
_GLH4525_Photo Guy LHeureux
_GLH4546_Photo Guy LHeureux
Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image...

©Photographie Guy L’Heureux

 

Napi nu chasseur de gros gibier (titre original: NakedNapiBig Game Hunter) est une performance qui met en jeu le patriarcat, le pouvoir masculin, un pouvoir souvent revendiqué par ceux qui se targuent d’avoir la plus grosse queue et de pisser le plus loin. Naked Napi, lui, savait bien que son calibre était plus gros que ceux   de ces bouffons. Il savait bien, en vérité, qu’ils avaient la gueule plus grande que la queue et que le temps était venu de dévoiler leur petit secret, demontrer que le serpent est protégé par ceux qui n’ont pas assez de couilles pour réaliser qu’ils sont eux-mêmes des bouffons et que, tout comme leurs inventions, ils finiraient bientôt par disparaître.

 

Naked Napi  scruta l’univers et remarqua qu’il n’y avait plus d’animaux. Où étaient-ils donc passés? Il remarqua aussi qu’il faisait de plus en plus chaud et que la glace des montagnes était aussi en train de disparaître. Il se demanda d’où l’eau allait provenir et si les animaux allaient un jour revenir. Naked Napi avait entendu parler du Serpent noir, un serpent de fer à la peau verte dont le sang était noir, et qui traversait les terres, avalant tout sur son passage, et il se demanda si ce n’était pas lui qui mangeait les animaux.

 

Puis NakedNapi  a entendu dire que le serpent se nourrissait d’argent, celui qui lui était donné par les grandes compagnies, que ces compagnies avaient leurs propres triksters, des pantins politiques qui répondaient au bon vouloir du serpent. NakedNapi  savait à présent où se trouvaient les animaux, les oiseaux, les insectes, les arbres et le territoire: dans l’estomac du serpent. 

 

NakedNapi  se souvint de ce qui était arrivé à son confrère le Bison, se souvint des chasseurs de gros gibier venus pour raser les plaines et affamer les vraies personnes dont ils avaient volé et violé le territoire pour en tirer profit. NakedNapi, en bon anticonformiste, eut une idée: le temps était venu d’aller chasser! 

 

Tout comme les colons du passé, Naked  Napi  prit son fusil et se mit à la recherche du Gros Gibier, des grandes compagnies et des pantins politiques… n’importe quoi et quiconque avaient été charmés par le serpent. NakedNapi  savait que le Gros Gibier avait une gueule immense mais de petits fusils ; il se mit en route pour l’embusquer, l’empailler et l’accrocher au mur. En faire des trophées pour la flore et la faune, dans l’espoir que cet acte ramènerait l’esprit des animaux, des oiseaux, des insectes, des arbres et du territoire.

 

Naked Napis’inscrit dans la continuité des récits de la communauté Blackfoot. On l’appelle aussi   «Old Man» ou «Vieil Homme», un héros culturel, trickster, trouble-fête, un être à la fois saugrenu et bienveillant qui façonne la vision du monde et de la vie de la communauté des Blackfeet.  NakedNapiBig Game Hunter est une nouvelle performance d’Adrian Stimson au cours de laquelle il pose un regard sur les prophéties des Lakotas autour du «Serpent noir», cet oléoduc qui sillonne le territoire et qui, ultimement, détruira la Terre et tout ce qu’elle abrite.

 


COMMISSAIRE ET INITIATEUR DU PROJET

CLAUDE GOSSELIN, C.M. (c.v.)
Fondateur – Directeur général et artistique
Centre international d’art contemporain de Montréal
claude.gosselin@ciac.ca


COMMISSAIRE ASSOCIÉ

ANDRÉ DUDEMAINE
Fondateur – Directeur des activités culturelles
Festival Présence autochtone, Montréal


PARTENAIRES