Infolettres

FRANÇOIS GIRARD

Crédit photo : Stevens Leblanc / Journal de Québec

Toutes nos félicitations à François Girard pour son élection à titre de Compagnon de l’Ordre des arts et des lettres du Québec. Nous reconnaissons en François un artiste et un penseur qui a produit des œuvres cinématographiques significatives pour le Québec et pour le monde. Ses réflexions sur l’état de la consommation culturelle d’aujourd’hui et sur l’intérêt de la population actuelle pour les œuvres ou pour l’histoire sont tout à fait justes. Le CIAC MTL a eu le plaisir de présenter une installation vidéo intitulée Water Color de François lors des Cent jours d’art contemporain de Montréal en 1989 en compagnie de Jean-Pierre Bertrand, Dominique Blain, Eva Brandl, FARSWÜRMS, Ludger Gerdes, Gary Hill, Joseph Kosuth, Liz Magor, Annette Messager, Joey Morgan, Maria Nordman, Barbara Steinman, Tomiyo Sasaki, Pat Steir, Niele Toroni, Danielle Vallet-Kleiner, Jacques Vieille, Irene F. Whittome, Gilberto Zorio.


 

JEAN-PAUL DAOUST, PRÉSIDENT D’HONNEUR DE LA 12e ÉDITION DE LA BIENNALE INTERNATIONALE D’ESTAMPE CONTEMPORAINE DE TROIS-RIVIÈRES (BIECTR)

De g. à d. : Élisabeth Mathieu, Directrice générale et artistique de la Biennale Internationale de l’estampe de Trois-Rivières, Jean-Bernard Charette, Président du c.a. de la Biennale et Jean-Paul Daoust, Président d’honneur de la 12e édition de la Biennale. Photo: Mario Lavoie.

La BIECTR se tient du 20 juin au 12 septembre. On y présente 250 œuvres de 52 artistes de 19 pays et un large programme d’activités. Jean-Paul Daoust, poète émérite et grand passeur culturel est désigné pour agir comme président honoraire de cette édition. Il nous fait plaisir de souligner son engagement.

Jean-Paul Daoust est un ami du CIAC MTL. Il a participé au projet « Tampons d’artistes, d’écrivaines et d’écrivains » liant un auteur ou une autrice à un artiste des arts visuels (un texte, une image) dans la production de tampons, une co-production avec l’Union des écrivaines et des écrivains du Québec (UNEQ) en 1997. Jean-Paul était lié à Mathieu Beauséjour. Se sont retrouvés avec lui : Nicole Brossard et François Morelli; Claude Beausoleil et Louise Paillé; Jacques Brault et Ghislaine Charest; Denise Desautels et Michel Goulet.


 

MARIE CÔTÉ – OEUVRE À VENDRE

CÔTÉ, Marie, Flotter, porcelaine vitrifiée, 2013-2015.
Fonds d’œuvres du CIAC

Avis aux collectionneurs d’art, le CIAC vend des œuvres contemporaines et uniques. Cette semaine, nous aimerions mettre en lumière une œuvre de Marie Côté.

Flotter est une œuvre en porcelaine vitrifiée réalisée entre 2013 et 2015.

Après des études en céramique à la Banff Centre School of Fine Arts, Marie Côté obtient un Baccalauréat en Beaux-Arts de l’Université Concordia (1982-1985). Elle poursuit un stage de perfectionnement en Angleterre, à Liverpool Polytechnic (1985-1986) et bénéficie d’une résidence d’artiste à Inukjuak, au Nunavik (2011). En plus d’exposer ses œuvres dans plusieurs galeries au Québec ainsi qu’en France et en Syrie, elle participe à des événements importants comme Visions 91 dans le cadre des Cent jours d’art contemporain de Montréal, la Biennale de céramique contemporaine de Châteauroux (France), ArtCité tenu par le Musée d’art contemporain de Montréal et la Toronto International Art Fair. Axé autour de la poterie où la forme se déploie « à partir » du vide, son travail entend dévoiler cette expérience complexe qui relie l’objet à l’espace.

Pour acquérir cette œuvre, cliquer ici.


FRANÇOIS GIRARD

Photo credits: Stevens Leblanc / Journal de Québec

Congratulations to François Girard on his election as a Companion of Ordre des arts et des lettres du Québec. We recognize François as an artist and thinker who has produced cinematographic works that are meaningful to Quebec and the world. His reflections on the state of today’s cultural consumption and on the interest of today’s population in artworks or history are entirely correct. The CIAC MTL had the pleasure of presenting a video installation entitled Water Color by François during the Cent jours d’art contemporain de Montréal in 1989 with Jean-Pierre Bertrand, Dominique Blain, Eva Brandl, FARSWÜRMS, Ludger Gerdes, Gary Hill, Joseph Kosuth, Liz Magor, Annette Messager, Joey Morgan, Maria Nordman, Barbara Steinman, Tomiyo Sasaki, Pat Steir, Niele Toroni, Danielle Vallet-Kleiner, Jacques Vieille, Irene F. Whittome, Gilberto Zorio.


 

JEAN-PAUL DAOUST, HONORARY PRESIDENT OF THE 12TH EDITION OF THE BIENNALE INTERNATIONALE D’ESTAMPE CONTEMPORAINE DE TROIS-RIVIÈRES (BIECTR)

From l. to r. : Élisabeth Mathieu, General and artistic director of the Biennale internationale de l’estampe de Trois-Rivières, Jean-Bernard Charette, President of the board directors of the Biennale et Jean-Paul Daoust, Honorary president of the 12th edition of the Biennale. Photo: Mario Lavoie.

BIECTR takes place from June 20th to September 12. It presents 250 artworks by 52 artists from 19 countries and a wide programme of activities. Jean-Paul Daoust, poet emeritus and great cultural transmitter is the perfect person to act as the honorary president of this edition. We are pleased to highlight his commitment to our cultural life.

Jean-Paul Daoust is a friend of CIAC MTL. He participated in the project «Tampons d’artistes, d’écrivaines et d’écrivains» linking an author to a visual artist (a text, an image) in the production of tampons, a co-production with the Union des écrivaines et des écrivains du Québec (UNEQ) in 1997. Jean-Paul was related to Mathieu Beauséjour. He was joined by Nicole Brossard and François Morelli; Claude Beausoleil and Louise Paillé; Jacques Brault and Ghislaine Charest; Denise Desautels and Michel Goulet.


 

MARIE CÔTÉ – ARTWORK FOR SALE

CÔTÉ, Marie, Flotter, vitreous china, 2013-2015.

CIAC is offering for sale contemporary and unique works of art. This week, we would like to highlight a work by Marie Côté.

Flotter is a glazed porcelain work made between 2013 and 2015. After studying ceramics at the Banff Centre School of Fine Arts, Marie Côté obtained a BFA from Concordia University (1982-1985). She completed a refresher course in England at Liverpool Polytechnic (1985-1986) and received an artist residency in Inukjuak, Nunavik (2011). In addition to exhibiting her work in several galleries in Quebec, as well as in France and Syria, she participated in important events such as Visions 91 as part of the Cent jours d’art contemporain de Montréal, the Biennale de céramique contemporaine de Châteauroux (France), ArtCité, a project of the Musée d’art contemporain de Montréal and at the Toronto International Art Fair. Centered on pottery where the form unfolds «from» the void, her work intends to reveal this complex experience that connects the object to the space.

To purchase the work Flotter, click here.

Several works by contemporary artists from here and abroad are also on sale at the CIAC MTL boutique.

Juin, le Mois national de l’histoire autochtone

Le 21 juin, la Journée nationale des peuples autochtones 

STIMSON, Adrian, série Napi nu et autres histoires, 35 x 28 cm,
Acrylique, huile et feuille d’or 24 carats sur panneau de bouleau, 2018.
Photo : Guy L’Heureux

À l’occasion du Mois national de l’histoire autochtone et du 21 juin tout particulièrement, le CIAC MTL tient à souligner l’apport des artistes autochtones au développement des arts au pays. Ces interventions dans le champ de la culture, des cultures, sont essentielles pour une meilleure connaissance des humains entre eux.

Par le passé, le CIAC MTL a présenté, avec fierté, le travail de plusieurs artistes autochtones dont voici les noms : Ma-Nee Chacaby (2019), Domingo Cisneros (1990),

Dana Claxton (2007), Thirza Cuthand (2019), Jimmie Durham (1990), Robert Houle (2000), Tyler Jacobs (2019), Brian Jungen (2007), Soleil Launière (2019), Melissa Mollen-Dupuis (2019), Kent Monkman (2007, 2019), Caroline Monnet (2020), Nadia Myre (2009, 2020), Ed Poitras (1990), Annie Pootoogook (2007), June Scudeler (2019), Guy Sioui-Durand (2019), Jazmine Smith (2019), Adrian Stimson (2019), Jennifer Webster (2019). Et nous avons collaboré avec André Dudemaine, Directeur artistique du Festival Présence Autochtone Montréal à quelques occasions.

À tous ces artistes, nous disons Merci pour la confiance que vous nous avez accordée.


June, National Indigenous History Month

June 21st, National Indigenous Peoples Day

STIMSON, Adrian, série Napi nu et autres histoires, 35 x 28 cm,
Acrylic, oil and 24 carats gold leafs on wood panel, 2018.
Photo : Guy L’Heureux

On the occasion of National Indigenous History Month and June 21 in particular, CIAC MTL would like to recognize the contribution of Aboriginal artists to the development of the arts in Canada. These interventions in the field of culture, of cultures, are essential for a better knowledge of humans between them.

In the past, the CIAC MTL proudly showcased the work of several Indigenous artists whose names are: Ma-Nee Chacaby (2019), Domingo Cisneros (1990), Dana Claxton (2007), Thirza Cuthand (2019), Jimmie Durham (1990), Robert Houle (2000), Tyler Jacobs (2019), Brian Jungen (2007), Soleil Launière (2019), Melissa Mollen-Dupuis (2019), Kent Monkman (2007, 2019), Caroline Monnet (2020), Nadia Myre (2009, 2020), Ed Poitras (1990), Annie Pootoogook (2007), June Scudeler (2019), Guy Sioui-Durand (2019), Jazmine Smith (2019), Adrian Stimson (2019), Jennifer Webster (2019). And we collaborated with André Dudemaine, Artistic Director of Présence Autochtone Montréal on a few occasions.

To all these artists, we say Thank You for the trust you have placed in us.

Centre Daphne

Le mois de juin est reconnu en tant que Mois national de l’histoire autochtone et le 21 juin comme Journée nationale des peuples autochtones. C’est une occasion spéciale de souligner le patrimoine unique, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations. Le CIAC MTL aimerait profiter de cette occasion afin de mettre en lumière le Centre Daphne, un centre d’artistes autochtones autogéré et du même coup, saluer ses co-fondatrices; dont deux d’entre elles ont participé à des projets du CIAC : Nadia Myre et Caroline Monnet.

Le Centre d’art Daphne a été fondé le 1er avril 2019 par les artistes Hannah Claus, Nadia Myre, Caroline Monnet et Skawennati, quatre artistes établies à Montréal et qui entretiennent des liens à la fois avec les communautés autochtones urbaines, leurs familles et leurs territoires respectifs ainsi qu’avec les communautés artistiques nationales et internationales.

Nadia Myre, Skawennati, Lori Beavis, Caroline Monnet et Hannah Claus
Photo: Dave Sidaway, Montreal Gazette

Le projet du CIAC Papiers Peints à su mettre en valeur les œuvres de Caroline Monnet et Nadia Myre. Dans le cas de Caroline Monnet, le CIAC a voulu rappeler le travail qu’elle réalise pour l’exposition Wanderlust en 2018 et A Whole Made Of Many Parts en 2019. Pour ce qui est de Nadia Myre, ce sont les œuvres Contact in monochrome (Toile de Jouy), exposée en 2018, et Damask (Volume 0), exposée en 2019. Nadia Myre a aussi présenté deux œuvres lors de la sixième édition de la Biennale de Montréal, organisée par le CIAC en 2009.


 

Oeuvre à vendre:
Roadsworth (Peter Gibson)

ROADSWORTH (Gibson, Peter), Balade d’écolier, 2009,
impression numérique sur papier photographique,
66,04 cm x 50,80 cm.
Fonds d’oeuvres du CIAC
Photo : Shawn Ayyadi Pilon

Avis aux collectionneurs d’art, le CIAC vend des œuvres contemporaines et uniques. Cette semaine, nous aimerions mettre en lumière une œuvre de Roadsworth (Peter Gibson).

Balade d’écolier est une impression numérique sur papier photographique réalisée en 2009, 66,04 cm sur 50,80 cm. Tirée à 100 exemplaires, chaque œuvre est numérotée et signée par l’artiste.

Roadsworth a commencé à peindre les rues de Montréal à l’automne 2001. D’abord soucieux de voir se multiplier les pistes cyclables de la ville et de contester la “culture de l’automobile” de façon générale, il a commencé à s’exprimer en exploitant la signalisation routière et d’autres éléments du paysage montréalais à l’aide d’une technique primitive, celle du pochoir. À l’automne 2004, les activités nocturnes de Roadsworth ont mené à son arrestation et cinquante-trois chefs d’accusation de méfaits ont été portés contre lui. Il était passible de lourdes amendes et d’un casier judiciaire, mais il a été condamné à une peine relativement peu sévère à cause, selon lui, de l’appui que lui a réservé la population après son arrestation. Depuis lors, Roadsworth a reçu plusieurs commandes et il poursuit son œuvre, tant dans le domaine musical que dans celui des arts visuels. Récemment, la Ville de Montréal lançait un concours pour la production de couvercles de trous d’hommes/femmes dans les rues de Montréal. Un clin d’œil au travail prémonitoire de Roadsworth. Un retour amusant sur l’histoire.

En 2008, Alan Kohl a réalisé un film sur son travail, Roadsworth : Crossing the line, une production de l’Office national du film du Canada. Le CIAC a présenté des œuvres in situ de Roadsworth et le film de Kohl durant La Biennale de Montréal – BNL MTL 09.

Pour plus d’informations sur l’œuvre Balade d’écolier, cliquez ici.

Plusieurs œuvres d’artistes contemporains d’ici et d’ailleurs sont également en vente sur la boutique du CIAC MTL.


Daphne Art Center

June is the National Indigenous History Month and on the 21st as the National Indigenous Peoples Day. It is a special occasion to recognize and celebrate the unique heritage, diverse cultures and outstanding contributions of First Nations peoples. CIAC MTL would like to take this opportunity to shed light on the Daphne Art Center, an artist-run indigenous art center founded by four Montreal artists, two of them being connected to projects at CIAC MTL : Nadia Myre and Caroline Monnet.

The Daphne Art Center was founded on April 1, 2019 by Hannah Claus, Nadia Myre, Caroline Monnet and Skawennati, four artists based in Montreal and connected to its urban Indigenous communities as well as to their own families and territories, and national and international art communities.

Nadia Myre, Skawennati, Lori Beavis, Caroline Monnet, and Hannah Claus
Photo: Dave Sidaway, Montreal Gazette

The CIAC project Wallpapers, which has the goal of building a database of artists that worked with the medium and helped push it forward, includes Caroline Monnet and Nadia Myre. In the case of Caroline Monnet, the project shed light on the wallpapers she produced for the Wanderlust exhibition in 2018 and for the exhibition A Whole Made Of Many Parts in 2019. Concerning Nadia Myre, the Wallpapers project highlighted her artworks Contact in monochrome (Toile de Jouy), exhibited in 2018, and Damask (Volume 0), exhibited in 2019. Nadia Myre was also part of the sixth edition of the Biennale de Montréal, organised by the CIAC in 2009.


 

Artwork for sale:
Roadsworth (Peter Gibson)

ROADSWORTH (Gibson, Peter), Balade d’écolier, 2009,
digital print on photographic paper,
66,04 cm x 50,80 cm.
CIAC MTL archives
Photo: Shawn Ayyadi Pilon

Be advised, the CIAC MTL is selling unique contemporary artworks. This week, we would like to shed light on a piece by Roadsworth (Peter Gibson).

Balade d’écolier is a digital print made on photographic paper created in 2009, 66,04 cm sur 50,80 cm. A hundred copies were made, all numbered and signed by the artists.

Roadsworth began his career by painting the streets of Montreal in autumn of 2001. Pushing forward the idea of creating more bicycle lanes in the city and fighting “car culture” in general, he started expressing himself by using road signs and other elements of the urban landscape as canvases on which he made images using stencils. In autumn of 2004, Roadsworth’s nocturnal activities ended abruptly due to his arrest and being charged with fifty-five counts of public mischief. The possibility of receiving a fine and obtaining a criminal record were high. Fortunately, he was given a relatively small sentence due to the public’s support after his arrest. Since then, Roadsworth was asked to create more work for different sponsors while continuing his personal projects, working on music as well as on his visual art pieces. More recently, the city of Montreal launched a contest for the creation of new designs for the city’s manhole covers. A nod to Roadsworth’s premonitory work. A fun look back at history.

In 2008, Alan Kohl directed a movie on his work, called Roadsworth : Crossing the line, which was produced by the National film board of Canada. The CIAC MTL exhibited Roadsworth’s work and Kohl’s film in situ at the La Biennale de Montréal – BNL MTL 09.

For more information on the Roadsworth’s Balade d’écolier, click here.

Make sure to visit the CIAC MTL’s shop to learn about all the contemporary artworks on sale.

Portrait d’Artiste: Françoise Sullivan

Il nous fait plaisir de signaler l’exposition Françoise Sullivan : Les années 70 à la Galerie de l’UQAM. Ce corpus d’œuvres rassemble les expérimentations de l’artiste au cours des années 1970 principalement faites en Europe. Signataire de Refus Global en 1948, Françoise Sullivan, que ce soit derrière ou devant la caméra, produit une œuvre sensible aux réalités sociales de l’époque. Par la photographie, le film, les textes ou les actions performatives, elle crée des œuvres qui témoignent d’une réflexion sur la Culture, ses origines, ses réalisations et sa place dans notre histoire occidentale. Une exposition réalisée sous le commissariat de Louise Déry que nous vous invitons à voir. À ne pas manquer.

Portraits de personnes qui se ressemblent. Image: Galerie de l’UQÀM

Nous profitons de cette occasion pour rappeler la présentation d’une œuvre majeure de Françoise Sullivan aux Cent jours d’art contemporain de Montréal en 1987, dans l’expo Stations. Pour l’évènement, l’artiste a peint une immense toile dans un espace circulaire. Elle a couvert les murs, le plancher et une colonne créant ainsi une installation unique. La présence d’un sous-marin dans l’œuvre nous laisse penser que nous sommes sous l’eau. À bien y regarder, les coups de pinceaux généreux, au sol et sur les murs, en gris mais aussi en couleurs vives, nous inondent dans ce sens. Un grand mystère s’y joue entre la vie et la mort, entre le bonheur et la peur.

Rotondo, Image: Cents Jours D’arts Contemporain (1987)


 

Louise Déry nommée Compagne des arts et des lettres du Québec

Il nous fait plaisir de souligner la nomination de Louise Déry au titre de Compagne des arts et des lettres du Québec, un titre décerné par la Conseil des arts et des lettres du Québec. Louise Déry est la directrice de la Galerie de l’UQÀM depuis 1997. Elle s’est mérité ce titre pour avoir mis son savoir-faire exceptionnel au service de la muséologie et de l’histoire de l’art. Elle a été commissaire d’une trentaine d’expositions d’artistes québécois, canadiens et du monde.

Louise Déry a été la commissaire de l’exposition David Altmejd à la Biennale de Montréal en 2007 et de la présentation de l’œuvre de Sylvie Blocher au Cents jours d’art contemporain de Montréal (1996).

Pour en savoir plus sur l’ampleur du nouveau poste de Louise Déry.


 

Portrait d’Artiste: Geneviève Cadieux

Nous avons le plaisir de souligner la plus récente installation de è au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), une œuvre montrant une possible rencontre entre deux personnes où se jouent le détachement autant que le désir de contact.

À cette occasion, nous tenons à rappeler la présence de l’artiste au CIAC MTL, lors des Cent jours d’art contemporain de Montréal en 1985 et en 1986 et lors de la BNL MTL en 2000.

En 1985, pour l’exposition Aurora Borealis, un événement marquant de la vie culturelle montréalaise, l’artiste a présenté Ravissement, une œuvre portant sur la représentation humaine en photographie. L’année suivante, pour l’exposition Lumières : Perception – Projection, elle présente The Shoe at Right Seems Much Too Large, le gros plan d’un regard enserré dans un cadre imposant. Ici encore se trouve la volonté de l’artiste d’explorer les thèmes de la représentation de la femme, de la sexualité, du voyeurisme et du pouvoir.

Ravissement (1985), Photo: Denis Farley

Pour la BNL MTL 2000, dans le cadre de la 2e édition de La Biennale de Montréal Geneviève Cadieux expose un travail sur la notion d’une présence hors-temps.


 

Portrait d’artiste: Laurence Dauphinais

Il nous fait plaisir de signaler la présentation de la pièce de théâtre Dans le nuage (première mouture) de Laurence Dauphinais et Maxime Caronneau le 11 juin au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre du FTA. Le défi à travers ce spectacle interactif est de savoir comment a fait l’astrophysicien Carl Sagan en 1977 pour condenser sur un disque l’essentiel de l’aventure humaine. Qu’allez-vous choisir? Comment?

Nous profitons de cette occasion pour rappeler que Laurence Dauphinais a été la gagnante de la 4ème édition du Concours Jeunes critiques en arts visuels du CIAC MTL (2000), en collaboration avec Le Devoir, à l’âge de 17 ans seulement. Laurence Dauphinais a également signé un texte dans la Publication des 20 ans du CIAC intitulé : Le Concours jeunes critiques en arts visuels, une expérience de démystification.

Laurence Dauphinais a été formée à l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation et travaille en création multidisciplinaire à titre d’interprète, d’auteure, de metteuse en scène et de musicienne. Souvent récompensée, elle a voyagé dans plusieurs pays afin de présenter ses spectacles. Elle est également récipiendaire d’un Gémeaux pour son interprétation dans le projet de TV5, Écoute cette histoire.


Spotlight on: Françoise Sullivan

We would like to mention the exhibition Françoise Sullivan : Les années 70, which is currently taking place at the Galerie de l’UQAM. The pieces gathered are the results of experimentations made by artist Françoise Sullivan in the 1970s, when she was mainly working in Europe. We would like to use this opportunity to highlight the work she made for the Cent jours d’art contemporain de Montréal, organised in 1987 by the CIAC.

Being one of the writers of Refus Global (1948), Françoise Sullivan is known to create artworks that speak on the social issues of her generation, no matter if she is in front or behind the camera. Using photography, cinema, written text or performance art, she creates art that acts as a meditation on her culture, her origins, her achievements and her place in our history. Françoise Sullivan : Les années 70 is curated by Louise Déry. A must see!

Portraits de personnes qui se ressemblent, Image: Galerie de l’UQÀM

Françoise Sullivan was one of the artists exhibiting their work at the third edition of the Cent jours d’Art contemporain de Montréal in 1987. Her installation, which was done in a circular room, was created by painting on the floor and on the walls. The shape of a submarine was added to the abstract imagery to give us the impression that we were underwater. From this, we could notice that the whole installation was made to give us this impression. A great mystery is at play in Sullivan’s work at the Cent Jours, a mystery torn between life and death, between happiness and fear.

Rotondo, Image: Cents Jours D’arts Contemporain (1987)


 

Louise Déry

We are pleased to announce the nomination of Louise Déry for the title of Compagne des arts et des lettres du Québec, a title awarded by the Conseil des arts et des lettres du Québec. Louise Déry is the director of the Galerie de l’UQÀM since 1997. Her nomination is due to the many years of work pushing forward art history and museology. She was the curator for more than thirty exhibitions on Canadian as well as international artists.

Louise Déry curated the David Altmejd exhibition at the Biennale de Montréal in 2007. She was also responsible for the exhibition of Sylvie Blocher’s artwork at the Cents jours d’art contemporain de Montréal (1996).

To learn more on Louise Déry and her new title of Compagne des arts et des lettres du Québec.


 

Spotlight on: Geneviève Cadieux

We are pleased to announce Geneviève Cadieux’s latest exhibition at the National Gallery of Canada (MBAC). Barcelone is an artwork picturing the possible meeting of two people where indifference, as well as the desire for physical contact, are at play.

We would like to use this opportunity to highlight the work she made for the Cent jours d’art contemporain de Montréal, organised by the CIAC in 1985 and 1986, as well as for the BNL MTL in 2000.

In 1985, for Aurora Borealis, an event highlighting Montreal’s cultural life, Geneviève Cadieux created the artwork Ravissement, a piece on human representation in photographs. The year after, for the Lumières : Perception – Projection event, she made the piece The Shoe at Right Seems Much Too Large in which a close-up on the eyes of the subject are tightly inserted into a large frame. Once again, we can observe the artist’s desire to explore themes like woman representation, sexuality, voyeurism, and power.

Ravissement (1985), Photo: Denis Farley

At the second edition of the La Biennale de Montréal in 2000, Geneviève Cadieux explored the concept of « timeless presence ».


 

Spotlight On: Laurence Dauphinais

We would like to mention the play Dans le nuage (First Draft) by Laurence Dauphinais and Maxime Caronneau, being shown june 11 at the Centre du Théâtre d’Aujourd’hui for the FTA festival. This interactive play takes on the challenge in finding how astrophysicist Carl Sagan chose the content that was supposed to summarize the essence of humanity in order to create a vinyl record to be sent out to space. What should you choose? How?

We would like to use this opportunity to highlight the fact that Laurence Dauphinais was one of the winners of the 4th edition of the Young visual arts critics Competition organised by the CIAC MTL in 2000, at the young age of seventeen years old. Laurence Dauphinais also wrote a text for the Publication des 20 ans du CIAC titled: Le Concours jeunes critiques en arts visuels, une expérience de démystification.

Laurence Dauphinais was taught multidisciplinary creations and interpretation at the National theater school of Canada. She graduated as an actor, writer, director and musician. Having received many awards over the years, she also received a Gémeaux award for her work on the TV5 project Écoute cette histoire.

Portrait d’artiste: Jean-Pierre Gauthier

À ne pas manquer : Jean-Pierre Gauthier, artiste montréalais, présente au centre OBORO du 29 mai au 19 juin, Asservissements, une installation et à Ellephant du 9 au 31 juillet, Générateur stochastique. Des œuvres où le système et le hasard se posent en contradiction. Il est donc question de hasard contrôlé ou plutôt de hasard interactif.

Asservissement au centre OBORO                            Générateur stochastique à Ellephant

Ses œuvres sont des installations sonores produites par des machines activées par le public. Celui-ci se retrouve dans une position où il oscille entre la volonté de contrôler un système et celle d’en perdre le contrôle. L’improvisation, ou l’imprévisible, est un élément important dans son travail. Ses œuvres sont en quelque sorte asservies au public tout en ayant leur propre autonomie puisqu’elle génère leur propre son.

GAUTHIER, Jean-Pierre, Le grand ménage, 1998, Biennale de Montréal 2000.
Photo : Archives du CIAC

De passage au CIAC pour la Biennale de Montréal 2000, à l’occasion de l’expo Tout le temps/Every Time. Jean-Pierre Gauthier présente Le grand ménage. Une installation mettant de l’avant le déploiement de serpillières et de balais tournoyants, d’ustensiles et d’outils bruyants. Entre la liberté d’arrêter un processus et d’établir des connexions changeantes, l’inachèvement est comme un état salutaire. L’artiste met donc en évidence la tension qui existe entre l’obligation de faire et la liberté de bifurquer.


 

Portrait d’artiste: Nadia Myre

À l’occasion de la présentation de la pièce de théâtre A casual reconstruction + Strike/thru, que Nadia Myre et Johanna Nutter ont présentée tant sur la scène du MAI qu’en ligne du 3 au 5 juin 2021, nous aimerions rappeler le passage au CIAC de Nadia Myre.

D’origine algonquine et membre de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinaabeg, Nadia Myre est une artiste multidisciplinaire qui trouve inspiration dans la tradition culturelle de ses ancêtres. Faisant usage de plusieurs médias, dont la sculpture, la vidéo, la peinture et l’écriture, elle va même jusqu’à demander la participation du public afin de réaliser ses œuvres. On retrouve Nadia Myre dans le projet Papier Peint sur le site web du CIAC.

Contact in monochrome, Image : Code Switching exhibition, 2018

Nadia Myre a aussi présenté deux œuvres lors de la sixième édition de la Biennale de Montréal, organisée par le CIAC en 2009. La première, intitulée The Scar Project, rappelait les douleurs ou traumatismes vécus par les membres de sa communauté au moyen d’aiguilles, de fil, de papier et de crayons. Une centaine de ces créations impromptues ont ensuite été sélectionnées au hasard afin de devenir la fondation de sa deuxième œuvre, Scarscape.

Nadia Myre à la Biennale de Montréal 2009.


 

Portrait d’artiste: Caroline Monnet

Jusqu’au premier août 2021 est présentée au Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM) l’exposition Ninga Mìnèh réalisée par l’artiste Caroline Monnet. Cette première exposition personnelle nous permet de signaler sa présence dans un projet du CIAC.

Artiste visuelle et réalisatrice, Caroline Monnet tire son inspiration de la culture autochtone afin d’en témoigner tant la réalité contemporaine des Premières Nations que les difficultés auxquelles ils font face encore aujourd’hui. Hautement récompensé, Caroline Monnet profite d’un succès international, exposant dans de nombreuses institutions prestigieuses telles que le Palais de Tokyo (Paris) et le centre Haus der Kulturen der Welt (Berlin), ainsi que de nombreuse galeries reconnues dans lesquelles sont intérêt pour la mise en place d’une discussion sérieuse sur la situation précaire de la communauté autochtone est toujours en premier plan.

Modern Tipi (Edith), Image: Exposition Wanderlust, 2012

Ces mêmes thèmes sont également présents dans les motifs abstraits utilisés dans le travail de papier peint qu’elle produisit pour l’exposition Wanderlust en 2018. Ces motifs monochromes ont pu ensuite être observés lors de l’exposition A Whole Made Of Many Parts organisée par le centre d’art contemporain Arsenal Contemporary Art à Toronto. Le projet du CIAC Papiers Peints à su mettre en valeur ces œuvres murales afin de construire une base d’information sur les artistes actuels travaillant ce médium.

Sans Titre (Papier Peint), Exposition A Whole Made Of Many Parts, 2019

L’exposition Ninga Mìnèh sera présentée au Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM) jusqu’au 1er août 2021. Plusieurs œuvres de l’artiste y seront présentées. Accédez au lien vers la page du MBAM en cliquant ici.

Caroline Monnet dans le cadre du projet Papiers Peints.


Spotlight on: Jean-Pierre Gauthier

Two new works of Montreal artist Jean-Pierre Gauthier are being shown this summer. First, the OBORO art center is exhibiting Asservissements from May 29 to June 19. Then, the piece Générateur stochastique is being shown at the Ellephant gallery . At the heart of those two installations is the clash between the systematic and the unpredictable, resulting in a kind of randomised control. They are not to be missed.

Asservissement at the OBORO center                                    Générateur stochastique at Ellephant

The pieces are sound-producing installations that are activated by the public. The user finds himself being torn between the need to control the results and the desire to let the system lose all control. The concept of improvisation is a key component in the work of Jean-Pierre Gauthier. His artworks are in a way dominated by the public, but at the same time enjoying their own autonomy considering that they create their own sounds.

GAUTHIER, Jean-Pierre, Le grand ménage, 1998, Biennale de Montréal 2000.
Photo : CIAC Archives

The CIAC worked with Jean-Pierre Gauthier during the Biennale de Montréal 2000, which had the theme Tout le temps/Every Time. At the event, the artist showcased the piece Le grand ménage which was an installation that used common objects like mops, brooms, silverware and such as a way of creating soundscapes. Once again, while being presented with the piece, the viewer is torn between the need to stop the process and establish a connection between the different elements. Here, the focus is directly targeted towards the need to act and the desire to let everything develop freely without any guiding influence.


 

Spotlight on: Nadia Myre

A casual reconstruction + Strike/thru is a play co-written by Nadia Myre and Johanna Nutter. Presented at the MAI from June 3 to June 5 2021, we would like to use this opportunity to shed light on Myre’s work produced for the CIAC.

Being of algonquin descent and part of the Kitigan Zibi Anishinaabeg community, Nadia Myre is a multidisciplinary artist who finds inspiration in her ancestor’s heritage and the First Nation’s culture as a whole. Using different mediums like sculpture, video, painting, and writing, she even asks the participation of the public itself as a way of completing her pieces. We can find Nadia Myre in the CIAC project Wallpapers.

Contact in monochrome, Picture: Code Switching exhibition, 2018

Nadia Myre was part of the sixth edition of the Biennale de Montréal, organized by the CIAC in 2009, where she presented two new artworks. The first one, called The Scar Project, was made to shed light on the pain and suffering experienced by the members of her community using materials like needles, yarn, pencils, and paper. A hundred of those small canvases were then picked at random to become the blueprint for her second work at the biennale: Scarscape.

Nadia Myre at the Biennale de Montréal 2009.


 

Spotlight on: Caroline Monnet

Ninga Mìnèh by artist Caroline Monnet is being exhibited at the Montréal’s Museum of Fine-Arts until the 1st of august. This first solo exhibition is a good opportunity to look back at the work she made for the CIAC.

A visual artist and film director, Caroline Monnet pulls her inspiration from the indigenous culture and history as a way of telling, through her art, the modern state of the First Nations’ people and their struggles. Highly awarded, Caroline Monnet is benefiting from an international success, being exhibited in a number of prestigious institutions like the Palais de Tokyo (Paris) and the Haus der Kulturen der Welt art center (Berlin), as well as a number of recognized galleries in which she never hesitates to show artworks that bring forth a discussion on the challenges that the indigenous community faces each day.

Modern Tipi (Edith), Picture: Wanderlust exhibition, 2012

These same themes of struggle are noticeable in her abstract motifs used in the wallpapers she produced for the Wanderlust exhibition in 2018. Those monochrome motifs were then used in the exhibition A Whole Made Of Many Parts, organised by the Arsenal contemporary art center in Toronto. The CIAC project Wallpapers, which has the goal of building a database of artists that worked with the medium and helped push it forward, includes Caroline Monnet as part of it’s roster.

No Title (Wallpaper), Picture: A Whole Made Of Many Parts exhibition, 2019

The Ninga Mìnèh exhibition will be shown at the Fine-Arts Museum of Montreal (MBAM) until the 1st of August 2021. You can access the MBAM’s website by clicking here.

Caroline Monnet’s work in the Wallpapers project.

Portrait d’artiste: Sylvie Laliberté

À l’occasion de la publication du dernier livre de Sylvie Laliberté, il nous fait plaisir de rappeler son passage au CIAC. Artiste multidisciplinaire en arts visuels, photo, écriture, théâtre, cinéma et musique, Sylvie Laliberté est de la 1ière Biennale de Montréal en 1998. Sous le thème de La poésie, l’humour et le quotidien (Production CIAC) elle présente une vidéo humoristique intitulée, Mes amis les poissons.

          Sylvie Laliberté, Image : Mes amis les poissons

Dans son dernier livre, J’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus, (éditions Somme Toute) elle s’adresse à son frère décédé récemment à travers un texte rédigé comme si elle lui adressait une longue lettre. Elle parle de sa maladie et de la difficulté de vivre sans lui. Elle nous décrit le périple de son enfance et de la vie de sa famille sous une série d’émotions qui refont surface.

D’autre part, au fil de l’actualité récente, rappelons que Sylvie Laliberté avait écrit un livre Quand j’étais italienne (éditions Somme Toute) où elle fait mention de ses origines, tout en rappelant le traitement injuste que son grand-père a vécu au Canada durant la Seconde Guerre mondiale et qui a affecté toute sa famille. Le 27 mai 2021, Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, a présenté aux Italo-Canadiens des excuses officielles au nom du Gouvernement du Canada pour la maltraitance qu’ils ont reçue.

Quand j’étais italienne, Picture: Édition Somme Toute


 

Portrait d’artiste: Mélissa Mongiat

À la recherche d’un emploi? Plusieurs postes sont disponibles chez Daily Tous Les Jours, un studio d’art et de design cofondé par Mélissa Mongiat et Mouna Andraos en 2010. Voilà pour nous une occasion de se remémorer leur passage au CIAC.

Participante de la sixième édition de La Biennale de Montréal en 2009, organisée par le CIAC, Mélissa Mongiat y présentait son œuvre interactive La Conspiration du Bien. À l’aide d’outils tels que Twitter, des textos de téléphone portable ainsi que des messages envoyés sur le web, l’installation avait comme objectif « d’animer la ville d’une énergie positive » en diffusant les messages reçus sur la façade d’un bâtiment de la rue St-Laurent.

Titulaire d’une maîtrise en environnement narratif et d’un baccalauréat en design graphique, Mongiat œuvre dans plusieurs projets à travers Daily tous les jours. Hautement récompensé par de nombreux prix, le studio de création est aujourd’hui auteur de plus de 40 créations originales, notamment le projet des Balançoires Musicales à la Place des spectacles à Montréal.

Balançoires musicales Image: Daily Tous Les Jours


 

« Cartographie des automatistes » dans le Bulletin des anciens du Collège
Ste-Marie

La fiche portant sur la Formation au Collège Sainte-Marie : Pierre Gauvreau, Claude Gauvreau et Bruno Cormier a été retenue et publiée dans l’édition d’avril 2021 du Bulletin des anciens du Collège Sainte-Marie, Le Sainte-Marie. Nous remercions monsieur Jacques Perron pour son aide à faire connaître notre projet.

La série Cartographie des Automatistes à Montréal documente les différents lieux importants quant à l’histoire du groupe Les Automatistes au cours de 1939 – 1955.

Soutenez la campagne d’appuis pour désigner un espace public, une Place des Automatistes, à Montréal


Spotlight on: Sylvie Laliberté

On the occasion of the publication of Sylvie Laliberté’s latest book, j’ai montré toutes mes pattes blaches je n’en ai plus, we are pleased to recall her participation at CIAC. A multidisciplinary artist in visual arts, photography, writing, theatre, film and music, Sylvie Laliberté participated in the 1st edition of the Montreal Biennale in 1998. Under the theme Poetry, Humour and Daily Life (CIAC Production), she presents a humorous video titled Mes amis les poissons.

 

           Sylvie Laliberté, Picture : Mes amis les poissons

In her latest book, J’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus, she addresses her recently deceased brother through a text written as if it is a long letter. She talks about his illness and the difficulty of living without him. She describes the journey of her childhood and the life of her family under a series of emotional resurgences.

On a recent fact of actuality, let us recall that Sylvie Laliberté had previously written another book, Quand j’étais italienne, in which she mentions her childhood, while recalling the unfair treatment that her grandfather experienced in Canada during the Second World War that affected her entire family. On May 27, 2021, Justin Trudeau, Prime Minister of Canada, officially apologized to the Italo-Canadians on behalf of the Government of Canada for the abuse they have received.

Quand j’étais italienne, Picture: Édition Somme Toute


 

Spotlight on: Mélissa Mongiat

Looking for work? Some positions are available at Daily Tous Les Jours, an art and design studio co-founded by the artist Mélissa Mongiat. Here’s a good opportunity to reminisce about her work with the CIAC.

During the 2009 Biennale de Montréal, an event organised by CIAC, Mongiat presented her interactive piece La Conspiration du Bien. Using tools like Twitter, text messaging and written text sent via the web, the objective of the work was to «spread love and positive energy» by exhibiting the received messages on the front facade of a building located on St-Laurent Boulevard.

Holding a master’s degree in Creative Practice for Narrative Environments and a bachelor’s degree in Graphic Design, Melissa Mongiat worked in many projects before co-founding Daily Tous Les Jours with her colleague Mouna Andraos in 2010. Having won multiple awards, the art studio has now created over 40 original installations, a notable one being the praised Musical Swings project on Place des spectacles à Montréal.

Musical Swings Picture: Daily Tous Les Jours


 

Mapping the Automatists in the Bulletin des anciens du Collège Ste-Marie

The text Schooling at Collège Sainte-Marie: Pierre Gauvreau, Claude Gauvreau, and Bruno Cormier, used in the CIAC project Mapping the Automatists, was published in the april 2021 issue of Le Sainte-Marie, the alumni newsletter of the Collège Sainte-Marie. The CIAC would like to thank Mr. Jacques Perron for his help making this possible.

The on-going series Mapping the Automatists is looking to document the important locations used by the artistic group The Automatists from 1939 to 1955.

Support the campaign to dedicate a public space to the Automatists, La Place des automatistes.

Prix Charles-Biddle

L’appel de candidatures pour le prix Charles-Biddle est lancé.

Le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) en association avec Culture pour tous cherchent à récompenser le travail d’artistes et de travailleurs culturels issus de l’immigration.

Comportant un volet national/international ainsi qu’un volet régional, les lauréats ayant été sélectionnés par le jury seront récompensés d’une bourse de 5 000 $.

De nombreuses disciplines sont éligibles, allant de l’architecture à l’art du cirque jusqu’à la muséologie et au travail du patrimoine.

Intéressé? L’inscription se fait ici.
Pour plus de détails, visitez cette page.


 

De nouveaux visages au CIAC

De gauche à droite : Anne-Marie Champagne, Mélissa Sahertian Hamel, Shawn Ayyadi Pilon
Photo: Shawn Ayyadi Pilon

Le CIAC MTL est heureux d’accueillir trois nouveaux talents au sein de son équipe.

Mélissa Sahertian Hamel

Mélissa Sahertian Hamel occupe le poste d’adjointe au directeur général et artistique, Claude Gosselin.

Récemment diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Mélissa est Bachelière en arts visuels et médiatiques et entame prochainement un BAC en Design Graphique en vue de devenir directrice artistique.

Artiste pluridisciplinaire, Mélissa Sahertian Hamel a exposé lors de l’événement Passage à découvert, de la Galerie de l’UQAM. Notons également la présentation de son court-métrage Fragmentation à la Place des Arts de Montréal.

Anne-Marie Champagne

Anne-Marie Champagne occupe le poste d’agente aux communications et gestionnaire des réseaux sociaux.

Étudiante au baccalauréat de communication marketing de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Anne-Marie est membre du département des Affaires de l’Association Internationale des Étudiants en Sciences Économiques et Commerciales (AIESEC) où elle est chargée de la gestion marketing.

Shawn Ayyadi Pilon

Shawn Ayyadi Pilon occupe le poste de photographe, de recherchiste et de rédacteur.

Étudiant au baccalauréat d’Histoire de l’Art de l’Université de Montréal (UDEM), Shawn est membre du comité de coordination, communication et logistique de l’édition 2021 du Colloque Arts et Média de l’UDEM.

Photographe professionnel se spécialisant dans le portrait et la photographie documentaire, Shawn Ayyadi Pilon travaille principalement auprès d’artistes et de personnalités culturelles, documentant leurs processus créatifs ainsi que les différents événements auxquels ils participent.

Nous remercions Emploi-Québec ainsi que Emplois d’Été Canada pour l’aide financière apportée à l’embauche de Mélissa Sahertian Hamel, Anne-Marie Champagne et Shawn Ayyadi Pilon.


 

Barthélémy Toguo & Chuck Samuels

À l’occasion de la sortie de deux monographies importantes sur les artistes Barthélémy Toguo et Chuck Samuels il nous fait plaisir de rappeler leur œuvre et leur passage au CIAC MTL.

Barthélémy Toguo, artiste du Cameroun, a exposé à la troisième Biennale de Montréal en 2002, une édition consacrée au dessin. Son œuvre,World Garden Party, était une installation aux techniques multiples composées d’œuvres dessinées, peintes et sculptées.

Barthélémy Toguo, World Garden Party, 2002
Installation : techniques mixtes, photographies, dessins, vidéo,
téléviseurs, filets, boîtes de carton et ruban adhésif

Barthélémy Toguo, par Philippe Dagen, Éditions Skira, Galerie Lelong & Co, et Bandjoun Station

La publication, Barthélémy Toguo, par Philippe Dagen, vient de paraître aux Éditions Skira, Galerie Lelong & Co, et Bandjoun Station. Il s’agit de la première monographie consacrée à l’artiste. Un volume relié 27,5 x 30,5 cm. de 280 pages avec texte en français et en anglais. L’édition de tête, limitée à 30 exemplaires, comprend une œuvre originale signée. Barthélémy Toguo est représenté par Galerie Lelong & Co.

Pour sa part Chuck Samuels a exposé au CIAC en 1996 lors des Cent jours d’art contemporain de Montréal, avec son projet Before the Camera/Devant l’objectif. L’œuvre de Samuels est intimement lié à l’histoire de la photographie. Il s’insère lui-même dans cette histoire en prenant la place des modèles photographiés.

Chuck Samuels After Krims de la série « The Photographer », 2015

Joan Fontcuberta et Mona Hakim Chuck Samuels. Devenir la photographie  Longueuil : Plein sud; Saint-Hyacinthe : EXPRESSION ; Bielefeld (Allemagne) : Kerber Verlag

La publication Devenir la photographie a été réalisée dans la foulée de l’exposition éponyme, présentée à EXPRESSION (St-Hyacinthe) et à PLEIN SUD (Longueil) à l’hiver 2021. Textes de Joan Fontcuberta et de Mona Hakim. 135 pages. La publication est disponible en anglais sous le titre de Becoming Photography.


Charles-Biddle Award

The call for nominations of the Charles-Biddle Award is now open.

Organized by the Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) in partnership with Culture pour tous, the Charles-Biddle Award promotes the works of artists and cultural workers who came from immigration and whose impact has been pushing forward art in their community.

Separated in two components (national/international and regional), the two finalists selected by the jury will each receive a 5 000$ grant.

Many disciplines are eligible for the Charles-Biddle Award, going from architecture and design to circus acts, museum, and patrimonial work.

Sounds interesting? Register here.
For more details, visit this page.

 


 

The CIAC MTL acquires new talents

From left to right: Anne-Marie Champagne, Mélissa Sahertian Hamel, Shawn Ayyadi Pilon
Photo: Shawn Ayyadi Pilon

CIAC MTL is proud to welcome and introduce three new additions to its team.

Mélissa Sahertian Hamel

Mélissa Sahertian Hamel is the Assistant to the General and Artistic Director, Claude Gosselin.

Holding a bachelor’s degree in Media and Visual Arts from the Université de Québec à Montréal (UQAM), Mélissa will soon begin an undergraduate program in Graphic Design in order to later become an artistic director.

Being a multidisciplinary artist, her work has been exhibited at the Galerie de l’UQAM as part of the Passage à découvert exhibition. It is important to note that her short film Fragmentation was shown as a public projection at the Place des Arts de Montréal.

Anne-Marie Champagne

Anne-Marie Champagne has joined the team as a Communication Representative and Social Media Manager.

On her way to obtain an undergraduate degree in Communication and Marketing at the Université de Québec à Montréal (UQAM), Anne-Marie is a member of the Business Department Committee of the Association Internationale des Étudiants en Sciences Économiques et Commerciales (AIESEC), where she is in charge of marketing.

Shawn Ayyadi Pilon

Shawn Ayyadi Pilon has joined the team as a photographer, writer, and researcher.

On his way to obtain an undergraduate degree in Art History at the Université de Montréal (UDEM), Shawn is a member of the coordination, communication, and logistic committee for the 2021 edition of the Arts and Media Colloquium of UDEM.

A professional photographer specialized in portrait and documentary photography, Shawn Ayyadi Pilon works mainly with artists and cultural figures, documenting their creative process as well as the cultural event in which they are a part of.

We would like to thank Emploi-Québec and Employment and Social Development Canada for their financial assistance in hiring Mélissa Sahertian Hamel, Anne-Marie Champagne, and Shawn Ayyadi Pilon.


 

Light on Artists Barthélémy Toguo & Chuck Samuels

Two important monographs were recently published on Bathélémy Toguo and Chuck Samuels. We would like to use this opportunity to shed light on their works created during their passage to CIAC.

The work of Barthélémy Toguo, an artist from Cameroon, was exhibited at the third edition of the Biennale de Montréal held in 2002. For his installation, named World Garden Party, Toguo used an array of mediums, mainly drawing, painting and sculpture.

Barthélémy Toguo, World Garden Party, 2002
installation: mixed media, photographs, drawings, videos,
televisions, nets, cardboard boxes, and adhesive tape

Barthélémy Toguo, par Philippe Dagen, Éditions Skira, Galerie Lelong & Co, et Bandjoun Station

The monograph Barthélémy Toguo by Philippe Dagen was recently published by Skira in partnership with Galerie Lelong & Co and Bandjoun Station. It is the first monograph completely dedicated to the artist.

The book is bounded, with a size of 27.5 x 30.5 cm. It is 280 pages long with texts in both french and English. The special edition, limited to 30 copies, contains an original artwork signed by the artist. Barthélémy Toguo is represented by Galerie Lelong & Co.

The work of Chuck Samuels was exhibited at CIAC in 1996 during the Cent Jours d’Art Contemporain de Montréal event. His project Before the Camera/Devant l’Objectif was made of self-portraits, recreating famous images from photography’s history with the artist inserting himself in each picture as a way of challenging the way we think about photographs.

Chuck Samuels After Krims serie « The Photographer », 2015

Joan Fontcuberta et Mona Hakim Chuck Samuels. Devenir la photographie  Longueuil : Plein sud; Saint-Hyacinthe : EXPRESSION ; Bielefeld (Allemagne) : Kerber Verlag

The photobook Becoming Photography was created for the exhibition of the same name held at EXPRESSION (St-Hyacinthe) and PLEIN SUD (Longueuil) art centers during winter 2021. It contains essays by Joan Fontcuberta and Mona Hakim and is 135 pages.

The publication is also available in French under the name Devenir la Photographie.

AMIES ET AMIS DU CIAC

Campagne  de financement 2021

Bonne nouvelle. Emploi Québec et Emploi et Développement social Canada ont accordé des aides financières pour les salaires des employés/ées du CIAC à l’administration et à la production du projet « Cartographie des Automatistes ». Nous serons donc en mesure de terminer ce projet commencé l’année dernière sur les 40 lieux identifiés où ont vécu, étudié, travaillé et exposé les Automatistes. 20 lieux sont déjà documentés et se retrouvent sur notre site web. Les 20 autres seront ajoutés d’ici le mois de septembre. Une demande de subvention a été déposée à la Ville de Montréal pour compléter ce projet en y ajoutant des balados explicatifs et une assistance pour des visites pédestres guidées.

De plus, nous continuerons à développer les projets « IA et création artistique », « Papiers peints », « les Infolettres » et plus encore sur notre très actif site web.

Pour cela nous avons besoin de votre aide. Les subventions gouvernementales ne couvrent jamais l’ensemble des coûts d’un projet. Au mieux, elles en couvriront 75%. Il reste donc un 25% que nous devons trouver auprès de nos amies/amis. Votre aide servira entre autres à payer la part de l’employeur sur les salaires versés aux artistes et aux historiens et historiennes de l’art que nous embaucherons prochainement et aux frais de production des projets et activités éducatives.

Nous comptons sur vous. Votre don aura un impact direct sur la vie du CIAC MTL et le public retirera les bienfaits de votre engagement. Nous vous remercions à l’avance pour votre engagement.

Je vous remercie très chaleureusement. Les membres du conseil d’administration se joignent à moi.

Claude Gosselin, C.M.
Directeur général et artistique

Pour chaque tranche de 100 $, vous recevrez un billet pour le tirage d’une œuvre de Michel Goulet d’une valeur de 3 000 $.

De plus, pour tout don de 100 $ vous aurez droit à une œuvre de Roadsworth. Vous devrez toutefois acquitter pour 25 $ les frais de manutention et de livraison.

Un reçu pour fins fiscales sera émis pour tout don de 25 $ et plus.

Michel Goulet
Brins (de folie), 1997
Carton, résine de polyester, polymère, lettres de plastique
54 x 61,7 cm (21,26 x 24,29 po)
Édition : lettre F
Valeur de 3 000$ (encadrée)


 

FRIENDS OF CIAC

Fundraising campaign 2021

Good news. Emploi Québec and Employment and Social Development Canada have awarded financial assistance towards the salaries of CIAC’s employees at the Administration Division and the Production of the project «Mapping the Automatist Artists». We will then be able to complete this project for which 40 sites have been identified: 20 are already done and can be viewed on our website; the other 20 will be completed between now and September. A grant application has been presented at the City of Montréal for the production of Podcasts and assistance for guided walking tours of these historical sites.

In addition, we will continue to develop our projects on “AI and artistic creation”, “Wallpapers”, “Newsletters” and more on our very active website.

For that, we need your help. Grants from public sources never cover all the costs of a project. At the best, they will cover 75%. So there is still a 25% that we have to find by soliciting our friends. Your assistance will be used to cover the employer’s share of the subsidized salaries for the artists and art historians who will be hired soon and for the production cost of the projects and educational activities.

We are counting on you. Your donation will have a direct impact on the life of CIAC MTL and the public will benefit from your commitment. We thank you in advance for your commitment.

Thank you very much. The board of directors is joining me.

Claude Gosselin, C.M.
General and artistic director

For every $100, you will receive a ticket for the draw of a work of art by Michel Goulet valued at $3,000.

In addition, for every $100 donation you will be entitled to a work of Roadsworth. However, you will have to pay for handling and delivery (25$).

A tax receipt will be issued for all donations of $25 or more.

Michel Goulet
Brins (de folie), 1997
Cardboard, polyester resin, polymer, plastic letters
54 x 61,7 cm (21,26 x 24,29 po)
Edition : letter F
Value of 3 000$ (framed)

EUNICE BÉLIDOR

EUNICE BÉLIDOR Photo Charlène Daguin, MBAMCreative Commons.

Il nous fait grand plaisir de souligner la nomination de Eunice Bélidor au poste de Conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain (1945 …) au Musée des beaux-arts de Montréal.

Toutes nos félicitations à Eunice Bélidor. Son parcours et ses intérêts passés laissent entrevoir une dynamique excitante dans les thèmes et les artistes qui seront présentés au Musée. Ses connaissances des milieux québécois, canadiens et américains la placent en bonne position pour répondre à la volonté du musée d’inscrire son action en lien avec les Amériques. Un choix judicieux.


 

JEAN DUPUY 

Triste nouvelle que celle du décès de Jean Dupuy (22 novembre 1925 – 4 avril 2021). Nous avons eu le bonheur d’accueillir l’artiste au CIAC MTL lors des Cent jours d’art contemporain de Montréal en 1990 et lors de La Biennale de Montréal 2011. Jean Dupuy a été un artiste-ami, une personne d’une grande sensibilité et d’une générosité sans calcul. Son départ laisse un champ vide dans nos amitiés. Nous offrons nos profondes condoléances à sa conjointe Olga Adorno et à son fils Augustin ainsi qu’à Sylvie Cotton qui a eu une relation privilégiée d’artiste à artiste. Pour information sur la grande carrière de Jean Dupuy, voir Galerie Loevenbruck, Paris.

Claude Gosselin, commissaire des expositions.


 

KITTIE BRUNEAU

Autre triste décès, celui de Kittie BRUNEAU (1929 – 2021). Artiste peintre indépendante des esthétiques et des choix consensuels, Kittie Bruneau a mené une carrière paradoxalement très fructueuse soutenue par quelques critiques et historiens d’art dont Rodolphe de Repentigny, Rose-Marie Arbour et Éric Devlin. Nous laissons à celui-ci le soin de rappeler la vie et l’œuvre de Kittie Bruneau dans un texte bien senti que nous partageons.

Galerie Éric Devlin

Claude Gosselin, C.M.

Kittie BRUNEAU Photo Artus


 

MÉLISSA HAMEL 

Nous aimerions souligner l’arrivée de Mélissa Hamel au sein de l’équipe du CIAC MTL. Elle occupera le poste d’adjointe au directeur général et artistique, Claude Gosselin. Mélissa Hamel est une artiste pluridisciplinaire et tout récemment Bachelière en arts visuels et médiatiques à l’UQAM.

Prochainement, elle participera à l’exposition Passage à découvert à la Galerie de l’UQAM à compter du 29 avril. L’exposition sera diffusée en ligne.

Nous remercions Emploi-Québec pour l’aide financière apportée à l’embauche de Mélissa Hamel.

EUNICE BÉLIDOR

EUNICE BÉLIDOR Photo Charlène Daguin, MBAMCreative Commons.

We are very pleased to highlight the appointment of Eunice Bélidor as Curator of Quebec and Canadian Contemporary Art (1945…) at the Montreal Museum of Fine Arts.

Congratulations to Eunice Bélidor. Her background and past interests suggest an exciting dynamic in the themes and artists that will be presented at the Museum. Her knowledge of the Québec, Canadian and American communities put her in a good position to respond to the museum’s desire to record her work in relation to the Americas. A wise choice.


 

JEAN DUPUY 

Sad news of the death of Jean Dupuy (November 22, 1925-April 4, 2021), whom we had the pleasure of welcoming to the CIAC MTL during the Cent jours d’art contemporain de Montréal in 1990 and La Biennale de Montréal 2011. Jean Dupuy was a friendly artist, a person of great sensitivity and generosity without a doubt. His departure leaves an empty field in our friendships. We offer our deepest condolences to his wife Olga Adorno and his son Augustin, as well as to Sylvie Cotton who had a privileged relationship between artist to artist. For information on Jean Dupuy’s great career, see Galerie Loevenbruck, Paris.

Claude Gosselin, curator of exhibitions.


 

KITTIE BRUNEAU

Another sad death, that of Kittie BRUNEAU (1929 – 2021). Independent painter of aesthetics and consensual choices, Kittie Bruneau has led a paradoxically very fruitful career supported by some art critics and historians including Rodolphe de Repentigny, Rose-Marie Arbour and Éric Devlin. We leave it to him to recall the life and work of Kittie Bruneau in a well-felt text that we share.

Galerie Éric Devlin

Claude Gosselin, C.M.

Kittie BRUNEAU Photo Artus


 

MÉLISSA HAMEL 

We would like to acknowledge the arrival of Mélissa Hamel as part of the CIAC MTL team. She will serve as an Assistant to the General and Artistic Director, Claude Gosselin. Mélissa Hamel is a multidisciplinary artist and most recently Bachelier in Visual and Media Arts at UQAM.

She will soon be participating in the exhibition Passage à découvert at the Galerie de l’UQAM starting April 29. The exhibition will be broadcast online.

We would like to thank Emploi-Québec for its financial assistance in hiring Mélissa Hamel.

LOGER LA FONDATION JEAN PAUL RIOPELLE
À L’ANCIENNE ÉCOLE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

Le Devoir numérique du 18 février dernier a publié dans sa section Idée une lettre de Claude Gosselin proposant de loger La Fondation Jean Paul Riopelle dans l’ancienne École des beaux-arts de Montréal actuellement non utilisée depuis bientôt 12 ans. (lien)

 

Photo : 2016 © Jean Gagnon, Creative Commons.


LUC COURCHESNE

Le Conseil des Arts du Canada a remis à Luc Courchesne son Prix annuel des arts visuels et des arts médiatiques 2020. Toutes nos félicitations à Luc pour ce prix fort bien mérité. (lien) . On pourra lire et voir dans le catalogue de l’exposition Lumières sa participation à l’événement des Cent jours de 1986 (lien)

 

Photo : Conseil des arts du Canada.


CATALOGUE LUMIÈRES, PERCEPTION – PROJECTION, CENT JOURS D’ART CONTEMPORAIN DE MONTRÉAL 1986.

Le catalogue de l’exposition LUMIÈRES, Perception – Projection , des Cent jours d’art contemporain de Montréal de 1986, est maintenant en ligne sur le site web du CIAC MTL, sous Les Cent jours, 1986 (lien) . Bonne lecture et heureux souvenirs. Ce travail a été réalisé par Entreprises auxiliaires UQAM.