Les bispirituels chez les peuples autochtones

 

 

Communiqué de presse

 

 

LES BISPIRITUELS CHEZ LES PEUPLES AUTOCHTONES 

 

EXPOSITIONS – FILMS – PERFORMANCES – CONFÉRENCES

 

 

Montréal, vendredi 28 juin 2019 – Le Centre international d’art contemporain de Montréal (CIAC MTL), en partenariat avec les festivals Présence autochtone et Fierté Montréal, présente un événement sur LES BISPIRITUELS CHEZ LES PEUPLES AUTOCHTONES réunissant des artistes et des conférenciers bispirituels, québécois et canadiens, du 5 au 21 août 2019.

 

L’acronyme LGBTQ2S est régulièrement utilisé, mais que savons-nous des « 2S » ? 

 

Claude Gosselin, directeur du CIAC MTL et commissaire de ce projet rappelle que «si la notion de bispiritualité est largement débattue et comprise par les gens des Prairies et de l’Ouest canadien, elle est peu discutée au Québec malgré quelques travaux universitaires et actions communautaires faits ici et là. Il y a peu de documentation en français sur cette réalité qui a ses racines bien avant l’arrivée des Européens en terre d’Amérique. Nous souhaitons que notre projet apporte une information essentielle dans la reconnaissance des genres actuellement débattus dans la société d’aujourd’hui.»

 

Albert McLeod, codirecteur du Two-Spirited People of Manitoba, a avancé une définition qui dit que « l’identité bispirituelle est portée par des individus qui assument des rôles et qui ont des attributs et des attitudes multigenrés pour des raisons personnelles, spirituelles, culturelles, cérémoniales ou sociales

 

L’événement montrera des productions culturelles (arts visuels, vidéos, performances).

 

EXPOSITIONS.

 

Adrian Stimson présentera des peintures et des gravures de la série Naked Napi et une performance originale. Napi est un personnage de la nation Blackfoot, souvent appelé « vieil homme », qui occupe une place centrale dans l’histoire des Blackfoot.  Selon Adrian Stimson, il vient du soleil. Il est notre quasi-créateur et il fait office en quelques sortes de guide moral.

 

Adrian Stimson ajoute : « J’espère que cette série de peintures incitera les gens à comprendre et à accepter nos modes de vie – Être Napi, créer des histoires pour notre temps et notre bispiritualité […].

 

En créant ces histoires, j’espère réinventer Napi dans le présent, le rendre queer, pour créer de nouvelles histoires […] » .

 

…  « Mon intention est de répondre et de m’approprier les représentations de De Bry, qu’il s’agisse de l’émasculation, de la dégradation et du massacre des Two-Spirits. Je souhaite les ramener au présent, d’exorciser les horreurs qu’ils ont subies et ainsi récupérer notre pouvoir, nos corps et notre sexualité. »

 

(ndlr : Théodore de Bry est un graveur liégeois du 16e siècle qui a illustré, en se basant sur les récits des explorateurs espagnols et portugais, la vie des Autochtones des Amériques. Il n’a par contre jamais mis les pieds en Amérique).

 

Adrian Stimson a reçu plusieurs marques de reconnaissance pour son travail dont le prix du Conseil des Arts du Canada/Gouverneur général du Canada en arts visuels et en arts médiatiques pour souligner l’importance de son œuvre et de ses engagements dans le milieu des arts au Canada.

 

Adrian Stimson et AA Bronson (General Idea) présenteront une œuvre conjointe en septembre prochain à la première Toronto Biennial of Art. Il s’agit pour chacun des artistes de rappeler l’engagement de leurs ancêtres respectifs, leurs arrière-grands-pères en fait, dans l’inscription des jeunes à l’école résidentielle « Old Sun » de la nation Siksika, en Alberta. L’arrière-grand-père de AA Bronson a été le premier missionnaire chez la nation Siksika pendant que celui de Stimson était écolier de l’école.

 

Autre exposition, celle de Ma-Nee Chacaby. L’extraordinaire histoire de Ma-Nee Chacaby en est une de courage, de souffrance et d’amour. Comme bispirituelle, Ma-Nee fait aujourd’hui figure d’inspiration. Il s’agit ici d’une première exposition de ses dessins, aquarelles et masques à Montréal.

 

FILMS.

 

Les réalisatrices/réalisateurs Jazmine Smith, Tyler Jacobs, Melissa Mollen Dupuis et Jerilynn Webster ont réalisé quatre films, produits par Wapikoni, rapportant des témoignages touchants vécus par des bispirituelles.

 

PERFORMANCE

 

Guy Sioui Durand (sociologue et critique d’art) et Soleil Launière (artiste bispirituelle) présenteront une conférence-performance intitulée Entre chair et corps : rites de passages.

 

CONFÉRENCE

 

Pour sa part, June Scudeler, Métis, assistante professeure en Études des peuples autochtones à l’Université Simon Fraser à Vancouver, donnera une conférence sur la représentation de la bispiritualité dans le cinéma autochtone des Amériques. Cette conférence est présentée dans le cadre d’un colloque organisé par l’Université Queen’s de Kingston, en partenariat avec le Festival Présence autochtone et le CIAC MTL.

 

Les expositions et certaines activités seront présentées à l’Espace CDEx, UQAM, 405, rue Sainte-Catherine Est (angle Saint-Denis), Local J-R940, et dans divers lieux à Montréal. Info sur www.ciac.ca pour connaître la programmation complète et à jour. Entrée gratuite – Dons suggérés.


COMMISSAIRE ET INITIATEUR DU PROJET

CLAUDE GOSSELIN, C.M. (c.v.)
Fondateur – Directeur général et artistique
Centre international d’art contemporain de Montréal
claude.gosselin@ciac.ca


COMMISSAIRE ASSOCIÉ

ANDRÉ DUDEMAINE
Fondateur – Directeur des activités culturelles
Festival Présence autochtone, Montréal


PARTENAIRES