Le CIAC MTL – Historique

Le Centre international d’art contemporain de Montréal (CIAC MTL) a été fondé en 1983 par Claude Gosselin.

 

Le CIAC s’est d’abord illustré par la production d’un événement mémorable en arts visuels « Les Cent jours d’art contemporain de Montréal » de 1985 à 1996, puis de « La Biennale de Montréal » de 1998 à 2012. Pour ces événements, il s’est mérité le Prix des arts visuels du Conseil des arts de Montréal à trois reprises : en 1985, 1992 et 2000.

 

Le CIAC a mis en ligne le premier Magazine électronique voué à la diffusion et à l’interprétation des arts électroniques au Canada. Le Magazine est très apprécié. En 1997, il met sur pied le Concours Jeunes critiques en arts visuels devenu en 2004 le concours « Devenez Critique d’art » ouvert autant aux étudiants qu’à l’ensemble de la population. Cette initiative a été reprise par des institutions autant à Montréal qu’à l’étranger.

 

Le CIAC a aussi produit plusieurs expositions et produit plusieurs catalogues. Le CIAC n’a pas cessé d’être actif depuis 1984, soit sur une période de 34 ans.

 

Le CIAC offre des services professionnels aux secteurs public et privé. À titre d’exemples, il a monté les expositions Vent et Eau pour le compte de Québec 84 en 1984, Traces pour le compte du gouvernement canadien en 1986 et Growth & Risk pour le compte du gouvernement du Québec en 2001 à New York. Le CIAC a vu à l’entretien de l’oeuvre de Daniel Buren, Neuf couleurs au vent, pour le compte de la ville de Montréal.

 

 

RAPPORTS DU CIAC

Rapport annuel 2018

Communications numériques 2018

Cabinets de curiosité LGBTQ+

(à venir)